Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Children of Mamoridou
  • : Children of Mamoridou est un projet d'alphabétisation d'une école primaire dans le Sud de la Guinée-Conakry à Mamoridou, El Hadj Filani Mamadi Camara.
  • Contact

Profil

  • lizaleyla
  • Liza Leyla est traductrice et auteure multilingue, elle est membre de la presse mondiale et collabore à diverses revues. Elle est marraine d'une école primaire à Mamoridou dans la préfecture de Beyla
  • Liza Leyla est traductrice et auteure multilingue, elle est membre de la presse mondiale et collabore à diverses revues. Elle est marraine d'une école primaire à Mamoridou dans la préfecture de Beyla
8 septembre 2022 4 08 /09 /septembre /2022 17:34

Chemins de Traverse,

Ed. L’Ours blanc, Paris, deuxième trimestre 2022

Rubriques : Les Cahiers du Canada, Les Chemins d’Italie, La Chronique de Belgique, Les ateliers du Centre, L’Homme bleu, HORS, pays nordiques

La revue s’est enrichie d’un nouveau dossier consacré aux écrivains, poètes et artistes nordiques : Helsinki, Oslo, Reykjavik, Stockholm, Copenhague, sous la direction de Piet Lincken (Belgique, Suède), compositeur, écrivain, pianiste et organiste professionnels

« Digte » (Poèmes), poèmes de Gunnar Gunnarson, traduit du danois en français par Piet Lincken. On découvre dans cette splendide revue de très belles photos des tableaux miroitant une obscurité lumineuse : « Le Ford de Sandvik », Norvège, peinture de Hans Gude (1825-1903), « Du Nordland », Peter Balke, 1804-1887), Norvège, photo de Bodil Beckman, Musée national de Stockholm . Piet Lincken mène encore bien sa barque en consacrant un travail de recherche autour de la poésie de Gunnar Gunnarsson.

Sarah Mostrel nous révèle une passion à travers ses peintures à l’huile sur toile. « Pluie de Feuilles » et « Au loin » effleurent un univers impressionniste et pointilliste. Dans son essai « Le Messager du Bonheur » , elle excelle aussi dans son écriture captivante. « Le Messager du Bonheur » apporte un nouveau dynamisme dans la vie familiale sclérosée de la protagoniste, Il y a identification avec une femme anonyme qui est honorée par un admirateur anonyme.

Les hommages à Pascale Cherrier (1955-2021) de sa famille, son compagnon, sont attachants : p. 3 : ‘Le coeur est un violon tsigane/Aux complaintes profondément tristes/Lointains souvenirs de liberté/Et de lumineux voyages’ (Bernard Giusti, son compagnon), p. 5 : ‘On pense qu’on a le temps’, ‘Encore une fois cette absence d’air et de mots (Aurélien Jegou) .

« La Maison verte de la rue Putao Shan », cet essai surréaliste de Michel Humbert fusionne avec le noir et blanc expressionniste de René Pauwels.

Anne-Marie Weyers excelle dans des descriptions minutieuses qui de temps en temps la font sombrer dans ce labyrinthe d’un vécu mystérieux. Sylvia Vainberg trace avec son pinceau artistique le cheminement du monde des idées à la poétique de l’univers pictural. Danièle Gasiglia-Laster découvre ‘Un même art de frapper au cœur’ chez Chopin et Proust.

« Le Compas du Cœur » de Liza LEYLA (poète, artiste, traductrice), nous indique la voie de la paix créative dans un monde désillusionné de guerres et de diaspora (« Diaspora » et « La Joie déborde »).

Il y a encore beaucoup de découvertes à faire dans cette riche revue ! A vous de la lire et de l’explorer.

©Eliza Muylaert, membre de la l’O.M.P.P. (presse mondiale)

Partager cet article
Repost0

commentaires